Chargé de Recherche (CR) Ecologie expérimentale projet CEMARB (F/H)


Date limite
31-07-2024
Date de publication
28-06-2024
Contrat
Poste temporaire : Contractuel de droit public
Catégorie
-
Direction / Service
STATION MARINE DE DINARD
Localisation
35 - Station de biologie marine de Dinard

Contexte du recrutement et définition de poste

PRÉAMBULE 
Le/La CR travaillera sur le programme « CEMARB – Concilier Energie Marine Renouvelable et Biodiversité », porté par le Muséum national d’Histoire naturelle – Station marine de Dinard. Ce projet a été déposé et validé en 2022 et a débuté en avril 2023. 
Il vise à évaluer les effets potentiels des champs électromagnétiques sur la survie, la croissance, le développement, le métabolisme et le comportement des stades embryonnaire et juvénile d’une espèce électrosensible, la petite roussette Scyliorhinus canicula, à travers une étude en structure expérimentale. La première phase du projet (avril 2023 – mai 2024) a étudié l’impact de ces champs en courant alternatif et la seconde phase (début fin juin 2024) consiste à étudier l’impact de ces champs en courant continu.
Dans un second temps, le potentiel effet de l’usine marémotrice de la Rance sur la survie et le comportement des raies brunettes Raja undulata sera étudié à travers une étude en télémétrie acoustique. L’étude ayant déjà été réalisée en 2019, ce volet constituera seulement en une analyse de données.
Le/La CR sera basé(e) à la station marine de Dinard, et émargera dans l’équipe « Elasmobranches ». Il/Elle sera placé(e) sous l’autorité scientifique du chercheur responsable du projet. Les expérimentations sont basées à la ferme aquacole d’Ecocean à Marseille ou de nombreux déplacements seront à prévoir durant le projet notamment jusqu’à la fin de l’année.

DESCRIPTIONS DES MISSIONS 
En collaboration étroite avec le chercheur responsable du projet, le/la CR devra assurer la mise en œuvre du volet 2 de l’étude. Il/Elle devra assurer la mise en œuvre de l’intégralité des phases d’expérimentation en milieu expérimental : préparation, déroulement et analyse/valorisation. Il/Elle devra aussi assurer la coordination de l’ensemble des acteurs de ce programme de recherche. 

Profil recherché

CONDITIONS ADMINISTRATIVES REQUISES 
Doctorat, dans le domaine de la biologie et de l'écologie. 
Il est impératif que le candidat ait passé 12 mois à l’étranger au cours des 48 derniers mois précédant la prise de poste. Il s’agit d’une condition suspensive à l’obtention du financement de ce contrat. Les dossiers ne remplissant pas cette règle ne pourront pas être évalués.

QUALIFICATIONS REQUISES 
⦁    Expérience en écologie ou biologie aquatique. 
⦁    Expérience en écologie expérimentale (mésocosme, télémétrie acoustique) et/ou en animalerie expérimentale. 
⦁    Fortes aptitudes à travailler en équipe et en autonomie, bonnes qualités relationnelles. 
⦁    Bonnes capacités rédactionnelles, rigueur scientifique et esprit de synthèse. 
⦁    Maîtrise des outils informatiques de bureautique et du logiciel R indispensable. 
⦁    Permis B indispensable, fréquents déplacements sur le site d’expérimentation, dont des missions de plusieurs jours. 

 

Information(s) complémentaire(s)

Venez rejoindre un établissement chargé d’histoire, engagé dans la société, en pleine évolution, à la renommée nationale et internationale. Riche d’une grande variété de métiers et d’activités, le Muséum vous propose d’intégrer des équipes à taille humaine dans un cadre de travail agréable et un environnement stimulant.

MODALITÉS DE RECRUTEMENT 
Type de contrat : Contrat de projet
Durée : 12 mois, une extension à 36 mois est déjà validée
Rémunération : 2160 € net mensuel 
Laboratoire d’accueil : station marine de Dinard du Muséum National d’Histoire Naturelle 


PROCÉDURE DE RECRUTEMENT 
Le dossier comprendra :
- un curriculum vitae détaillé ;
- une lettre de motivation ;
- la justification de présence de 12 mois à l’étranger sur les 48 derniers mois.